Conflit Social dans une Biocoop

Publié le 12 octobre 2011

Auteur :

Qu’en est-il de l’éthique et des valeurs sociales de Biocoop, le premier réseau de magasins bios de France ? C’est en tout cas la question qui se pose avec le conflit social en cours au sein du magasin de Chambéry où la direction refuse d’appliquer la législation du travail au nom d’une logique de compétitivité. Les salariés ont décidé de résister et d’alerter les consommateurs sur leur condition de travail. Le point avec nos correspondants dans la région.

 

BIO, MAIS PATRON

Le 30 septembre et le 1er octobre dernier, les salariés de Biocoop Chambéry tenaient le piquet de grève sur le parking du magasin bio. Neuf d’entre eux – ils sont onze au total – étaient en grève « face au mépris de leur direction ». Ils réclament l’application de la législation du travail, à savoir être classifié en fonction des tâches effectuées dans le magasin. Impossible, leur rétorque Thierry Guillaucheau, le directeur de Biocoop Chambéry, car « cela mettrait l’entreprise en grande difficulté ». Malgré deux jours de grève, toute tentative de négociation a échoué. « Les propositions de la direction ont été jugées inacceptables par tous les salariés grévistes », indique Jean-Christophe Ferreira, délégué CGT du personnel. Quant aux consommateurs, ils soutiennent unanimement les salariés en lutte, ne comprenant pas que ces derniers soient moins bien traiter que les salades.

Interview : Elodie Chabert
Image et montage : Mikaël Chambru