Jean-Jacques vient de mourir d'un cancer.

 

Je l'ai vu pour la première fois, un soir de réunion, il était en face de moi, plus loin. Visage antipathique au possible. À l'entendre, on comprenait que c'était un gars à qui on la faisait pas. Lucide et généreux, il faisait face à l'incompréhension des autres pour qui les problèmes traités ne sont que des sujets de débats sans lien avec une réalité concrète.

 

Anarchie 1

Rapidement, je me suis trouvé des affinités avec ce vilain bonhomme. Il avait exercé le métier de correcteur, un de ces métiers du livres consistant à reprendre les phrases et l'orthographe avant d'imprimer un texte. Ce métier a disparu avec les traitements de texte et, surtout, le nivellement consistant à considérer les écrits de n'importe quel plumitif dignes d'être publiés et tels quels.

 

C'est parce qu'il était d'une probité exemplaire et qu'il avait foi en ses opinions qu'il avait animé la campagne, avec un petit groupe d'entre nous, pour rejeter le Traité Constitutionnel Européen au printemps 2005. Ensuite, il a participé à la relance d'un mouvement altermondialiste dans l'Yonne. Nous lui devons beaucoup.

 

AIT

Je le savais malade. Quand nous devions organiser des réunions, il se portait toujours volontaire pour donner un coup de main mais devait lâcher rapidement ; épuisé. C'est aussi cette affaiblissement général qui lui interdisait des parcours de quelques dizaines de kilomètres, de sorte qu'on ne le voyait plus beaucoup en dehors de la région de Sens où il a milité jusqu'au bout dans divers mouvements qui lui semblaient conformes à ses convictions profondément ancrées.

 

CNT AIT

Nous avons une pensée et un geste fraternels pour sa famille et ses proches

 

Salut et Fraternité

 

 

Yves

cnt ait