Vous ne connaissez pas Ignacio Garcia Bercero? C'est bien dommage car cet homme tient une partie de votre destin entre ses mains. De lui dépendra dans un proche avenir le travail que vous aurez (ou pas), ce que vous mangerez, des données que les géants de l'internet récolteront sur vous, etc.

http://www.lequotidien.lu/editoriaux/46700.html

2013-07-16 09:23:00

Ignacio Garcia Bercero est le négociateur en chef européen pour l'accord de libre-échange en discussion entre l'UE et les États-Unis depuis le 8 juillet. Ignacio Garcia Bercero va peser sur l'emploi et la consommation de plus de 500 millions de citoyens et pourtant, l'on ne sait rien de lui. Si ce n'est qu'il est directeur de la direction C «Développement durable - Relations commerciales bilatérales» du commerce à la Commission européenne, un bien beau titre.
 
Inutile de vous précipiter sur le web, le grand pourvoyeur de savoir n'en dit pas davantage sur son parcours, ses compétences ou ses convictions (on peut toutefois acheter sa biographie sur des sites spécialisés). Contactée à son sujet hier, la Commission européenne ne nous a pas été d'un plus grand secours!
 
Ce mystère, en tout cas, n'a d'égal que celui entourant les négociations entre Européens et Américains, visant à éliminer les barrières douanières et surtout règlementaires limitant le commerce entre l'UE et les États-Unis.
 
Et c'est bien cela qui pose problème car le secret est total sur ce qui va être négocié. Devrons-nous, par exemple, à l'avenir, ouvrir grand nos portes et assiettes aux OGM américains? Personne n'en sait rien car la Commission refuse d'y répondre. «Le patronat européen est tenu à l'écart», s'insurgeait il y a quelques jours un représentant des patrons français, notant au passage que cela n'était pas le cas de ses homologues américains.
 
«Un tel accord ne peut se faire sur le dos des peuples», a renchéri vendredi la ministre française du Commerce extérieur, Nicole Bricq, dans une lettre dans laquelle elle exige de la Commission la levée du secret du mandat de négociation. Commission qui, à ce jour, s'est bien gardée de donner suite à cette requête. Mais peut-être faut-il demander à Ignacio Garcia Bercero? Si quelqu'un connaît son numéro de téléphone, qu'il n'hésite pas.

 

Fabien Grasser