Yonne Altermondialiste

30 avril 2022

1er Mai 2022

Manifestation du 1er Mai 2022

 

place de l'arquebuse

Auxerre

à 10H30

 

à l'appel de la CGT, FSU, Solidaire, UNSA

 

1er mai 2022

Posté par icaunalter à 15:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 mars 2022

Le pathétique destin du capitalisme français (par Liêm Hoang-Ngoc)

 

La spécialisation du capitalisme français au XXIe siècle transparaît à la lecture de certains comptes de sa balance des paiements.

Premièrement, celui des transactions courantes recouvre les échanges de biens (la balance commerciale, qui offre une estimation de la compétitivité industrielle d’un pays) et le solde des échanges de services (balance des « invisibles »). Son déficit, contenu à 7,1 milliards d’euros en 2019, s’est creusé pendant la crise sanitaire par la combinaison de deux phénomènes : la balance commerciale s’est dégradée en raison d’une hausse du prix de l’énergie et d’une baisse des exportations du secteur aéronautique, et les excédents de la balance des « invisibles » se sont réduits, du fait d’un ralentissement de l’activité dans les services de voyage et de transport, en grande partie dépendants du tourisme.

Au-delà de ces évolutions liées à la crise sanitaire, le caractère désormais structurel du déficit commercial français illustre : 1) la forte dépendance de l’économie française aux énergies fossiles importées (le déficit du solde énergétique représente la principale contribution au déficit commercial) ; 2) la perte de compétitivité de l’industrie française, qui n’a cessé de se dégrader depuis l’entrée en vigueur de l’euro (le solde des échanges de biens « hors énergie » est en permanence dans le rouge). Les politiques de dévaluation interne ou « politiques de l’offre », incarnées par l’« abaissement du coût du travail » et les privatisations, devaient redresser la compétitivité de la France. Mais notre pays s’est en réalité désindustrialisé et nombre d’entreprises ont été sommées par leurs actionnaires de délocaliser leurs unités de production.

Désormais, les soldes excédentaires de la balance courante sont l’aéronautique, le luxe et le tourisme. Ce dernier secteur assure, en rythme de croisière, les excédents de la balance des services, qui permettent à la France de compenser le déficit chronique de sa balance commerciale et d’afficher un déficit courant limité, mais permanent, inférieur aux 4 % du PIB autorisés par les textes européens.

Deuxièmement, il faut observer le compte financier de la France, qui inclut les investissements directs à l’étranger (IDE) et les investissements de portefeuille. Si le solde des IDE est légèrement positif (les placements français à l’étranger excèdent les IDE en France), la France est, selon les années, le 2e ou 3e pays d’accueil des IDE. Ce qui signifie que les placements destinés à prendre le contrôle des entreprises françaises cotées en Bourse continuent à se réaliser, à l’image du regrettable épisode Alstom.

Ainsi va la France. L’industrie a été sacrifiée sur l’autel du Monopoly financier. Son pathétique destin est de devenir le parc d’attractions du monde où sont acheminés, par ses propres avions, touristes et retraités aisés venant se procurer sur place les produits de luxe mondialement exportés par la société ruisselant de dividendes au bonheur de la première fortune du pays.

 

Publié le 15 mars 2022

http://www.politis.fr/articles/2022/03/le-pathetique-destin-du-capitalisme-francais-44188/?

 

 

Posté par icaunalter à 12:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 octobre 2021

Manifestation unitaire du 5 octobre 2021

5-octobre-2021

POUR GAGNER SUR NOS REVENDICATIONS TOUS EN GREVE ET DANS LA RUE

Le Président de la République et son gouvernement n’ont cure de la
réalité sociale du pays, multiplient les discours contradictoires tout
en poursuivant leur entreprise destructrice : ils continuent une
politique de casse de la Sécurité Sociale, notamment en fragilisant
son financement. Ils imposent une réforme de l’assurance chômage
régressive et tentent toujours de faire reculer lâge de départ en
retraite. Ils continuent dasphyxier les hôpitaux et l’ensemble du
service public en pleine crise sanitaire.
Et que dire de la désindustrialisation de la France ?
La situation est insupportable pour la jeunesse, les salariés, les privés d’emploi et les
retraités.


1 Pour l’emploi :
Exigeons la suspension des plans de suppression d’emploi ;

Exigeons le conditionnement des aides publiques au maintien et à la création d’emplois
stables ;

Exigeons la création des emplois nécessaires pour un service public de qualité et de
proximité

2 Pour laugmentation des salaires, des retraites et des minimas sociaux :

Exigeons des moyens pour permettre à chacun de vivre dignement afin de relancer
l’économie via la consommation des ménages.
3 Pour lindustrie :
Exigeons le conditionnement des aides publiques versées aux entreprises à des critères
sociaux et environnementaux ;

Exigeons le maintien et la relocalisation des activités stratégiques sur le territoire ;

Exigeons la relance de la recherche et de l’innovation.
4 Pour les services publics :
Exigeons des moyens pour des services publics qui répondent aux besoins de la population
et aux défis de demain, en matière de santé, d’éducation, de transport, d’énergie ;
5 Pour les conditions de travail :
Exigeons la baisse du temps de travail hebdomadaire et le passage aux 32 heures ;

Exigeons le droit à la déconnection et l’encadrement du télétravail ;

Exigeons la retraite à 60 ans à taux plein ;

Exigeons la reconnaissance de la pénibilité.



A L
APPEL DE L’INTERSYNDICALE DEPARTEMENTALE

CGT, FSU, FO ET SOLIDAIRES

LE 5 OCTOBRE,

TOUS EN GREVE ET AUX MANIFESTATIONS

SENS 10 H00 Sous-Préfecture

AUXERRE 14H00 Place de l’Arquebuse

Posté par icaunalter à 21:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09 juin 2021

Déconfinement et retour des manifs 2

manif - juin 2021 (Assemblée Populaire d'Auxerre)

Posté par icaunalter à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

08 juin 2021

Déconfinement et retour des manifs

manif - juin 2021 (Antoine Foti)

Posté par icaunalter à 23:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07 mars 2021

Un peuple européen existe-t-il ?

Par le Parti de la démondalisation

Europe - drapeaux

Le 6 mars 2021

Concernant l’existence ou non d’un peuple européen, tout dépend de la définition que l’on se fait de ce qu’est le peuple. En ce qui concerne le Pardem, nous récusons l’existence d’un peuple européen car elle ne repose sur aucune réalité politique.

Si on se demande ce qui fait qu’un peuple est un peuple, et non simplement une ethnie, une communauté, des croyants, les habitants d’un territoire, des entrepreneurs, un ensemble de consommateurs : c’est la politique. Un peuple est politique ou n’est pas. Or, à l’échelle européenne, rien pour l’instant n’indique l’existence ni même la création en cours d’un peuple européen. Hormis quelques rares pays, essentiellement ceux dans lesquels se sont tenus des référendums, il n’existe même pas de délibération publique sur les questions européennes.

Un peuple, pour avoir une existence politique, ne peut qu’être composé de citoyens. Et une vraie citoyenneté impose une participation à la politique : conception, mise à jour et défense du contrat social incarné dans la Constitution ; élaboration de la loi comme expression de la volonté générale et garantie de l’État de droit ; implication dans la délibération publique ; participation au suffrage universel. Il s’agit d’autant d’éléments indissociables qui constituent les bases de la démocratie dans une visée universelle. La vraie citoyenneté est un engagement débordant les frontières de l’élite politisée pour s’investir dans les structures parallèles à l’appareil d’État que sont les syndicats, les partis, les associations, les collectifs militants les plus divers. Rien de tout cela n’est en gestation au niveau européen.

En fait, « Ce qui est certain, c’est que la volonté irréductible de l’Internationale est qu’aucune patrie n’ait à souffrir dans son autonomie. Arracher les patries aux maquignons de la patrie, aux castes du militarisme et aux bandes de la finance, permettre à toutes les nations le développement indéfini dans la démocratie et dans la paix, ce n’est pas seulement servir l’internationale et le prolétariat universel, par qui l’humanité à peine ébauchée se réalisera, c’est servir la patrie elle-même. Internationale et patrie sont désormais liées. C’est dans l’internationale que l’indépendance des nations a sa plus haute garantie ; c’est dans les nations indépendantes que l’internationale a ses organes les plus puissants et les plus nobles. On pourrait presque dire : un peu d’internationalisme éloigne de la patrie ; beaucoup d’internationalisme y ramène. Un peu de patriotisme éloigne de l’Internationale ; beaucoup de patriotisme y ramène. »

(Jean Jaurès, L’Armée nouvelle, 1911).

https://pardem.org/actualite/1112-un-peuple-europeen-existe-t-il

 

 

 

 

 

 

 

Posté par icaunalter à 10:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04 février 2021

Manifestation unitaire du 4 février 2021'

145652888_10159292472533552_765853878750573852_o

Posté par icaunalter à 00:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 février 2021

Manif unitaire le 4 février

144959575_2503754623262082_5077123640441463001_n

Posté par icaunalter à 10:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

17 septembre 2020

Manif de rentrée 2020

cgt - septPas facile de manifester quand le Gouvernement et les médias entretiennent la peur qui rend docile et fait passer tout envie de contester. Nous étions tout de même 250 personnes et, comme c’est plus facile à compter, il n’y aura pas de doute. Manifester pour quoi faire ? Pêle-mêle pour défendre les retraites, défendre l’emploi, les services publics, encore une fois bien représentés à l’exception notoire du principal syndicat d’enseignant. Sinon, les quatre principales centrales de salariés, hormis la Cfdt, bien entendu, étaient présentes. Pas grand monde mais la progression de la Cfdt montre bien que les salariés, s’ils n’approuvent pas la régression sociale et les attaques contre eux et contre les retraités, au moins, ils s’abstiennent de les contester ; ce qui revient au même. Manifestation rapide dans les rues du centre et tour du rond-point de la porte de Paris où la tête était déjà engagée sur le parcours du retour sans croiser la queue du court cortège.

On voit toujours les mêmes dans ces manifs, ça devient même un lieu de rencontre pour tous ceux qui ne se résignent pas mais on déplore la relève. Les jeunes qui ont rejoint des manifestations cet été étaient singulièrement absents même en passant devant le principal lycée du département. Ceux qui sortaient de cours ne prêtaient pas plus attention au défilé et aux banderoles qu’au trafic habituel devant la grille : aucun contact. Les manifestants sont tous des hommes à peu près à égalité avec des femmes, de peau blanche (puisqu’il devient obligatoire de le mentionner), de plus de 40 ans, pour ne pas dire de plus de 50 ans. Plus de la moitié de cheveux blancs : à croire que le reste de la population est satisfaite de la politique menée. On peut penser aussi qu’ils se méfient des syndicats mais les absents n’adhèrent ni ne proposent aucune alternative. Tout va donc très bien Madame la Marquise et pas seulement elle.

Fin de cortège devant la préfecture, comme il se doit dans un chef-lieu de province ; regroupement et discours. On se contente de 250 personnes dans les circonstances actuelles et l’on promet, comme on le fait depuis des années, de se retrouver et la prochaine fois, nous serons encore plus nombreux, on lâche rien et on fera plier le Gouvernement ! On connaît la chanson. On nous la ressert depuis des années, donc, et pas grand-chose ne se passe dans le sens qui serait souhaitable pour la classe moyenne et ceux d’encore en-dessous. On perd une demi journée de travail. Avec la productivité actuelle, c’est vite rattrapé et les patrons ont gagné une demi-journée à verser.

Alors que les premiers s’éloignent déjà du rassemblement, on nous demande d’attendre « une dernière chanson ». Ce sera « L’Internationale ». On en profite pour rouler les banderoles et les drapeaux, démonter les piquets, retirer les gilets. « L’Internationale », dans ce parterre vraiment de gauche sert juste de fond sonore, comme pour accompagner un générique de fin quand les spectateurs commencent à quitter la salle en remettant les manteaux. Les seuls qui ont levé le poing et accompagné les paroles jusqu’au bout faisaient partie du groupe d’une dizaine de gilets-jaunes… Devant un tel manque de conviction de la part des autres, on peut se poser des questions.

 

 

 

On lira cet article à propos de la forme des manifestations : http://lanternediogene.canalblog.com/archives/2020/02/20/38042706.html

Posté par icaunalter à 21:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 mars 2020

Municipales à Auxerre 2020 : la déviation sud

Juste un mot sur les élections municipales à Auxerre. Voilà qu’est ressorti ce vieux projet de contournement sud.

En fait, sur ce dossier, toutes les forces politiques en présence militent ardemment, depuis des années pour la déviation en oubliant de préciser qu'elle sera transformée à terme en tronçon d'une future autoroute parfaitement inutile sauf à encourager le transport de marchandises sur les routes (cf. le train de primeurs Perpignan-Rungis) et autres cars-Macon. Donc, tout le monde soutient le projet parce que les riverains des grands axes urbains se plaignent et on peut les comprendre. Par conséquent, personne ne veut avoir l'air timoré ou simplement nuancé sur le sujet. Rappelons quand même qu’il n’y a pas d’embouteillage à Auxerre mais seulement des ralentissements aux heures de pointe.

Il se trouve qu’au moins une association écologiste réputée milite contre et a proposé un projet alternatif qui reporte la circulation plus loin, moyennant quelques aménagements. Il s’agit d’utiliser la RD 85 qui part également de la Puisaye, évite Toucy (ce qui n’est pas négligeable quand on sait qu’on ne peut pas construire de déviation), propose de longues lignes droites à gabarit permettant à deux camions de se croiser (sécurisant pour les autres usagers), et rejoint la RN 151 et même l’ex RN 6. Il serait bien entendu nécessaire de contourner Ouanne et Coulanges-la-Vineuse ainsi que les 4 kilomètres qui précèdent. De toute façon, la déviation de Coulanges est indispensable et réclamée depuis des dizaines d’années. Ensuite, les PL rejoignent la RD 606 et le contournement est d’Auxerre qui sont loin d’être saturés. Seulement, ce n’est pas spectaculaire tandis que lancer un chantier bien visible, avec panneaux, engins en manœuvre, circulation alternée et embouteillages garantis, ça ne passerait pas inaperçu.

En cas de succès, l'élu pourra dire : "J’ai obtenu le contournement sud !" après avoir dit : " J’ai demandé le contournement sud". Ça porte un nom.

Dans le même temps, le problème du passage à niveau de Jonches n’est toujours pas résolu alors que, là encore une solution simple de contournement est possible en aménageant l’existant.

 

auxerre projet contournement - champs

À l’heure où les mouvements écologistes sont plus remontés que jamais contre l’automobile et le transport routier, il est tout de même singulier que l’Yonne se distingue une fois de plus en marchant à contre-courant. Ailleurs, les écologistes militent systématiquement contre les nouvelles voies routières. Ici, ils approuvent une chaussée autoroutière et la construction d’un pont à 2x2 voies au sud. Auxerre compte aujourd’hui moins de 34 000 h auxquels il faut rajouter l’agglomération. Si l’on prend une ville comme Arles qui compte un peu plus de 52 000 h et qui accueille un nombre de touristes sans comparaison, on n’y trouve qu’un seul pont (sur le Rhône excusez du peu) à double voie seulement en centre ville et un immense pont autoroutier au sud qui concentre la circulation. Quand même, peu de villes moyennes comptent 3 ponts et certains voudraient en voir un 4e . Nevers possède deux ponts (dont un autoroutier) et Mâcon deux plus deux à péage autoroutier.

 

Ces mêmes écologistes auxerrois proposent de planter systématiquement un arbre pour chaque naissance (comme si l’on en manquait dans l’Auxerrois) mais militent pour un contournement de type autoroutier qui va bétonner de bonnes terres agricoles (sur lesquels les paysans précisent « ici pas de pesticide ») et une zone de captage ? Cherchez l’erreur.

 

Ce n’est plus une élection municipale mais l’élection du roi des ponts.

 

 

 

https://yonnelautre.fr/spip.php?article5073

https://yonnelautre.fr/spip.php?article2168&lang=fr

 

Posté par icaunalter à 12:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,