Ci-joint l’article de l’YR évoquant le procès de Éric, faucheur d’OGM qui devait se dérouler demain jeudi à Dijon.

eric-olivie-gaye

Nous étions quelques uns (une quinzaine) à avoir signé un texte de soutien. Nous voulions l’envoyer ce soir à l’avocat et à la presse.

Dans la soirée, nous avons appris que le procès était reporté en raison de… la grève des avocats. (voir ci-après que les "réjouissances" sont maintenues dans les rues de Dijon).

L’intérêt du soutien reste d’actualité. Nous proposons alors d’élargir l’éventail des signataires, notamment du côté des associations de défense de l’écologie qui agissent depuis des années avec Eric et les autres faucheurs (c’est pas beau de faucher!).

Nous pensons envoyer le texte du texte de soutien avec les signatures en fin de journée de ce jeudi 5 avril, parce qu’il est important de nous faire entendre avant le prochain procès.

https://www.lyonne.fr/dijon/environnement/justice/2018/04/05/le-proces-des-faucheurs-d-ogm-pourrait-etre-reporte_12800375.html

Le texte du soutien :

 

ADRESSE AU JUGE DU TRIBUNAL CORRECTIONNEL DE DIJON

 

Demain Eric Olivié Gaye comparaitra devant le tribunal correctionnel de Dijon avec 37 de ses amis qui avaient en 2016 arraché des plans de Colza OGM dans la campagne dijonnaise.

 

Dans l’Yonne nous le connaissons bien pour l’avoir croisé dans différents lieux, à différentes occasions au cours de luttes sociales, politiques et écologiques ces dernières années, pour avoir à plusieurs reprises discuté avec lui et certain-e-s de ses ami-e-s.

 

Les soussignés en appellent à un jugement juste qui ne peut être que la relaxe.

 

Eric, comme ses compagnons, est un homme soucieux du sort présent et à venir de l’humanité. L’épisode de l’arrachage était un cri d’alerte face au crime contre l’humanité qui consiste à empoisonner lentement mais certainement les populations. 

 

Eric défend depuis longtemps une agriculture nourricière contre eux (Bayer, Monsanto…) ceux qui polluent les eaux, tuent la terre notre matrice, dégradent chaque jour un plus la qualité de l’air que nous respirons et surtout que respireront nos enfants et petits enfants présents et à venir ?

 

Eric est certes un ami que l’on aime à croiser sur le marché de Toucy, mais il est beaucoup plus que cela.

 

Eric a choisi en homme libre une voie que nous respectons «  La liberté est la seule chose dont je suis propriétaire aujourd’hui ». Cette voie,  c’est aussi la notre sous d’autres formes. L’important n’est il pas que toutes ces voies rejoignent le même but celui d’une humanité libérée des forces d’un capitalisme aveugle qui détruit, pollue, engendre guerres et massacres pour son seul profit et celui de ses actionnaires.

 

On n’emprisonne pas, on ne condamne pas l’homme « aux pieds ailés ». On le laisse repartir dans ses champs, ses bois. On le laisse admirer le printemps naissant.

 

Nous vous demandons une relaxe totale pour Eric et ses ami-e-s.

 

contact@ensemble89.org